Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/04/2014

Doit-on dire merci ?

Avant que je ne créé ce blog, leur lecture sur la Toile me ravissait quand j’en arrivais à cette phrase magique : « Je remercie l’éditeur, l’attachée de presse etc. » signalant à mon attention que le rédacteur du billet avait obtenu gratuitement le bouquin. Ainsi, il était donc possible d’avoir des livres gracieusement offerts par la maison d’édition ! Ceux qui lisent beaucoup comprendront qu’une telle révélation est source d’économies substantielles et les frimeurs, matière à briller s’ils peuvent lire des romans en avant-première.

Dès que j’ai ouvert ma petite boutique, je me suis donc enquis de ce filon merveilleux. Finalement, sans trop d’efforts, il s’avère qu’on peut très facilement engranger des bouquins sur ses rayonnages, sans bourse délier. Quand j’ai écrit mon premier billet correspondant à ce type d’ouvrage, je me suis empressé à mon tour d’y inclure la fameuse petite phrase. Sauf, que ma plume est restée bloquée, réticente tout d’un coup. De mes doigts à mon cerveau, le chemin n’est pas si long et je me suis interrogé – je n’hésite jamais à discuter avec moi-même car il est rare que ça dégénère en engueulade.

La question qui me turlupinait : doit-on sur nos blogs, remercier ceux qui nous offrent des livres ?

A priori, la réponse est « oui » ; forcément, diront d’autres. Il est vrai que les règles de la politesse inclineraient dans ce sens. Cette évidence m’a semblé trop…évidente.  

Moi qui suis d’un naturel suspicieux, quand je lis chez les autres que le bouquin a été offert et que la critique est élogieuse, j’ai du mal à m’interdire de penser qu’une complaisance inconsciente soit étrangère à l’affaire, un renvoi d’ascenseur en somme. Par ricochet, je me suis dit que d’autres que moi avaient peut-être ce même réflexe et que mes remerciements à l’éditeur pourraient s’avérer un boulet ruinant ma crédibilité de critique.

D’ailleurs, à quoi servent ces remerciements exposés ? Coup de frime du bloggeur pour narguer ses lecteurs ou politesse-réflexe sans en avoir mesuré les conséquences ? On peut très bien remercier l’expéditeur par un petit email si on le souhaite. En quoi le lecteur du blog est-il concerné par cette information ?

Un bouquin offert par l’éditeur est toujours un geste commercial, je te donne le livre, tu en parles sur ton blog. Pur marketing où tout le monde est gagnant, pourquoi en rajouter dans les remerciements ? J’irai même plus loin, si moi je remercie l’éditeur sur mon blog, pourquoi lui, ne me remercierait-il pas sur son site internet ? Ou bien l’écrivain sur la page de remerciements de son prochain ouvrage, à côté du nom de sa femme, de ses gosses et du chien ? Hein ?

Du coup, je ne signale pas ces envois gratuits. Mais toutes les règles ont une exception, et je me fends volontiers d’un mot de remerciement pour les écrivains qui m’adressent directement leur ouvrage. Vous allez me dire, mais pourquoi faire une différence entre eux et les maisons d’édition, la notion de « Pur marketing où tout le monde est gagnant » est là même ici … ? Hé bien je ne sais pas ! Le côté artisanal opposé au grand commerce peut-être, mais disons que ça me paraît être un geste élégant et évident dans ce cas de figure. Evident… ?

Et vous, quelle motivation vous pousse à dire merci ? Si vous dites merci. 

Commentaires

Vivant en Asie, je suis tous les jours exposé à un excès de politesse. Excès peut-être mais on s'habitue à la douceur, au point de ressentir comme agressives, les relations humaines, lors de mes séjours en Europe.
Pour moi, remercier la personne, qui vous donne quelque chose; objet ou temps est naturel et obligatoire, même s'il y a un calcul derrière ce don. Toutefois ce remerciement ne doit pas être sur la place publique, sauf si j'ai moi aussi l'intention d'en tirer parti.

Écrit par : Jean-Louis Thivolle | 04/04/2014

Mon interrogation ne concerne que les livres reçus gracieusement et les blogs. Dans la vie quotidienne, je suis plutôt du genre à dire merci poliment quand on me tient la porte ou me rend la monnaie chez un commerçant etc. ce qui n’a bien sûr rien à voir…..

Écrit par : Le Bouquineur | 04/04/2014

Je m'aperçois que je dis merci (j'ai été élevée à l'ancienne...) mais finalement pas toujours. Parfois je le fais par mail.

Écrit par : keisha | 04/04/2014

En somme il s’agit d’un merci, conditionné par votre bonne éducation, sans plus. Et j’imagine que vous n’y voyez aucun effet pervers comme moi (mise en doute de la crédibilité de vos critiques) ?

Écrit par : Le Bouquineur | 04/04/2014

Pas de merci pour moi. :)) Par contre, je remercie l'attaché de presse quand le livre arrive chez moi, aussi pour lui dire que c'est bien arrivé... Si j'ai des trucs à dire, je le fais par mail. J'ai souvent de loooongs échanges en mails à côté, en fait! :)))

Écrit par : Karine:) | 04/04/2014

Je le faisais au début, je ne le fais plus, parce que, et bien comme tu le dis, ce n'est pas un cadeau. Et puis, pour tout dire, je n'en sortirais pas...

Écrit par : L'Irrégulière | 04/04/2014

Les (rares) fois où je reçois un service de presse, je ne dis pas merci à la fin de ma critique (on peut le faire par mail), exactement pour les raisons que évoques.

Écrit par : Brize | 04/04/2014

JE ne me sens pas d'obligation quant aux SP et si j'écris un billet je ne le mentionne jamais, par contre je remercie l'attaché par email quand je l'ai... :-D

Écrit par : yueyin | 04/04/2014

Karine, L’Irrégulière, Brize, Yueyin, vos témoignages confortent ma position. Bien que mon choix soit arrêté, je craignais néanmoins de briser un code tacite entre bloggeurs et éditeurs.

Écrit par : Le Bouquineur | 04/04/2014

Hello, j'ai remercié au début, mais depuis quelques temps, je m'abstiens et envoie plutôt mes remerciements par mail. Parce qu'en effet, ça ne regarde pas forcément les lecteurs du blog de savoir d'où vient le bouquin, et je ne veux pas qu'on me traite de lèche-botte des éditeurs...

Écrit par : Liliba | 04/04/2014

Liliba, c'est exactement ma position ! D'où mon choix de taire la provenance des livres que je lis.

Écrit par : Le Bouquineur | 05/04/2014

quand je reçois un livre, je remercie par mail en y incluant le lien de ma chronique et en disant pourquoi j'ai aimé et si c'est le cas contraire, je l'explique aussi. Et ça donne souvent lieu à un échange sur le livre.

Écrit par : claraclara | 05/04/2014

Pas mal comme solution ! Je la trouve même carrément très bien !!

Écrit par : Le Bouquineur | 05/04/2014

J'ai beaucoup remercié en me demandant quelle utilité avaient ces quelques mots en fin de billet. Je viens de vérifier suite à la lecture de ton billet, je ne le fais plus, mais en fait c'est venu assez naturellement sans que je me pose la question ; il peut m'arriver de le faire encore mais c'est la teneur de mon article qui m'y contraint (http://lyvres.over-blog.com/article-fais-le-pour-maman-122966616.html), par exemple celui ci dessus, mais en fait c'est pour dire du mal du livre...

Écrit par : Yv | 05/04/2014

Nous sommes donc nombreux à ne plus remercier, de manière apparente sur nos blogs, les pourvoyeurs de livres. Ceci dit, chacun fait comme il l’entend bien évidemment mais j’étais curieux de connaître l’opinion de différents bloggeurs sur cette question.

Écrit par : Le Bouquineur | 05/04/2014

Certaines avec leur billet hebdomadaire "in my Mail box" affichent ce qu'elle reçoivent ...Je désapprouve totalement comme claironner sur FB " oh 6 livres aujourd'hui dans ma BAL"...

Écrit par : claraclara | 06/04/2014

Vous êtes encore plus dure que moi, j’adore !

Écrit par : Le Bouquineur | 06/04/2014

dure non? je dis seulement ce que je pense...:)

Écrit par : claraclara | 06/04/2014

Du moment que ce n'est pas pour caler une armoire, tout va bien. Les éditeurs commencent, enfin, à prendre l'influence du net au sérieux. D'une part dans le rapport des écrivains avec leurs lecteurs, d'autre part dans l'implication de simples particuliers, passionnés acharnés, qui font le nouveau bouche à oreille.
Ils peuvent alors sacrifier quelques précieux exemplaires...

http://www.forumlitteraire.fr/

Écrit par : herminette | 15/04/2014

Tout à fait Herminette, c'est ce que je disais avec "Pur marketing où tout le monde est gagnant"....

Écrit par : Le Bouquineur | 15/04/2014

"On peut très bien remercier l’expéditeur par un petit email si on le souhaite."
Nous sommes d'accord. Pour le reste, voir le commentaire de Karine en termes de relations "mailesques".
Cela dit, cela n'empêche pas d'indiquer la provenance du livre, information que je distingue des remerciements, acte personnel qui ne regarde que mon interlocuteur et moi-même, quand la provenance est une information destinée au lecteur de l'avis (qui en pense ce qu'il veut).

Écrit par : Flo | 21/09/2014

Votre position se défend je vous l'accorde !

Écrit par : Le Bouquineur | 21/09/2014

En ce qui me concerne, je me fends toujours en toute fin de billet concernant d'un SP d'un"Merci à X" + le lien vers le site de la maison d'édition. Pour moi c'est un retour de politesse, et également une précision sur la provenance du livre. Souvent même j'en parle au début du billet, il m'arrive de dire pourquoi j'ai accepté tel roman. MAIS, car oui, il y a un mais, ce qui m'énerve un peu c'est ce que cette mention entraîne dans l'esprit des gens. Je crois que si quelqu'un connaît bien mon blog il ne s'intéressera pas forcément à cette mention, car il saura que SP ou pas, je dis ce que je pense d'un livre en bien comme en mal. Je suis pour la critique négative, non que je me considère comme un juge, mais tout simplement parce que certains livres ne me plaisent pas et comme, en ouvrant mon blog, je voulais, et veux toujours d'ailleurs, rendre compte de toutes mes lectures, je ne passe pas sous silence un avis négatif. Il est évident qu'un blog qui encense systématiquement tous les SP reçus est suspect, mais c'est un peu court de jeter l’opprobre sur tous les blogueurs qui reçoivent des SP. Donc je remercie et pour ceux que ça dérangent, ils n'ont qu'à aller voir ailleurs ;) ! Disons que je suis droite dans mes bottes, et ceux qui lisent mon blog régulièrement, le savent, enfin je crois ! Pour les autres, je n'ai rien à leur prouver ni rien à justifier !

Écrit par : George | 24/09/2014

PS : j'envoie généralement un mail à l'éditeur pour lui faire part de la parution du billet et lui dire un peu mon ressenti, mais sans plus.
P.S bis : pardon si j'ai été un sèche, ce n'est pas contre vous, mais le sujet m'irrite toujours un peu. Je trouve dommage que l'on soit toujours obligé de se justifier sans cesse de recevoir des SP, de s'interroger s'il faut remercier au pas, comme si on était en faute.

Écrit par : George | 24/09/2014

Rassurez-vous je n’ai ressenti aucune animosité contre moi ! Je trouve votre commentaire très intéressant : quand on connait bien un blog on sait ce que valent ses critiques, par contre quand on « tombe » par hasard sur un billet d’un blog, la notion de SP prête à suspicion « naturellement » car elle induit la possibilité (même inconsciente) de complaisance envers le livre. C’est dommage, certes, mais c’est ainsi.
« Je suis pour la critique négative, non que je me considère comme un juge, mais tout simplement parce que certains livres ne me plaisent pas » c’est exactement la politique de mon propre blog ! Donc je vais aller voir le votre régulièrement…. A bientôt, donc !

Écrit par : Le Bouquineur | 25/09/2014

Les commentaires sont fermés.