compteur de visite

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/08/2020

Ingrat Le Bouquineur ?

Billet d’excuse, mea culpa, ou pas, toujours est-il que je vous dois des explications sur la gestion de mon blog. Contrairement à beaucoup d’entre vous, je ne mets jamais de lien vers vos sites quand je chronique un livre que vous avez déjà lu. Ce n’est pas sympa mais je l’assume, humblement et sans vantardise car c’est mon choix, voici pourquoi.

Tout d’abord j’avoue que cela me fait plaisir quand je vous lis, de voir que vous avez mis un renvoi vers ma propre chronique. La moindre des choses serait donc que j’en fasse autant, il me semble ? Question de politesse, voire de bonne pratique dans la blogosphère. Pourtant je ne le fais pas.

La première raison à ce manquement, je ne sais pas comment vous faites ! Je m’explique : soit vous tenez un répertoire journalier des billets sur les blogs relatant des livres qui vous intéressent et vous vous y référez quand à votre tour vous publiez votre commentaire ; soit, après avoir écrit votre papier vous cherchez les blogs où ce même bouquin a déjà été chroniqué ?

C’est là un boulot chronophage au-dessus de mes forces ou une comptabilité hors de mon « cahier des charges ». J’ai déjà bien assez à faire avec mes lectures et la rédaction de mes billets, un réel plaisir certes, que je réalise pour moi et éventuellement pour vous, si vous y trouvez intérêt. Mais ne m’en demandez pas plus.

La seconde raison et peut-être la principale en vérité, je fréquente très peu les blogs ! Je n’en lis régulièrement que quelques uns, je ne cite personne ceux sur lesquels je poste un commentaire de temps en temps se reconnaitront, et d’autres qui ne le savent pas car leurs lectures chroniquées – de qualité, c’est pourquoi je les suis – ne font pas partie des livres que je lis ou lirai.

A ce deuxième argument vous pourriez me répondre qu’il contredit le premier où j’évoque une comptabilité importante à gérer. Ce serait ignorer que je suis un sacré feignant !

J’en terminerai avec ma dernière raison, si je me lançais dans cette gestion des liens, il se pourrait que j’oublie tel ou tel blog, or je m’en voudrais de froisser votre susceptibilité…

Conclusion, tout bien pesé, il me semble préférable de m’en tenir à ma politique éditoriale quitte à passer pour un ingrat.

 

07:00 Publié dans BILLETS DIVERS | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook | | |