Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/12/2018

Noël en Californie

Un petit texte de saison, tiré d’un roman de Jim Carroll (Downtown Diaries) chroniqué sur votre blog préféré en son temps…… :

 

« Noël en Californie :

Passer la semaine de Noël en Californie était relativement absurde, le climat et le paysage n’évoquant absolument pas le Noël de mon enfance. C’était une bonne chose, en fait… Cette période de l’année ne m’a jamais rien donné d’autre que des pulsions suicidaires depuis que j’ai passé l’émerveillement de la petite enfance. Ici, dans la Mecque de la pétrochimie, la date est passée à l’as dans une sorte de bulle hors du temps. L’odeur d’eucalyptus qui exude des routes du coin n’aide pas beaucoup à réactiver la nostalgie hivernale de mon enfance, mis à part le goût des médicaments antitussifs et du baume que ma mère me passait sur mon torse lorsque j’étais au lit au matin du grand jour, tandis que mon frère jouait dans la pièce à côté, vidant les batteries de mes tout nouveaux jouets, les cassant en deux la plupart du temps.

Même la crèche à l’église du coin semblait suspecte. Lorsque je suis passé devant, j’avais l’impression que la paille de l’étable allait être dévorée par deux dindes monstrueuses qui venaient déjà de se faire deux adorables bergers et l’âne de Joseph ; leurs ailes déployées ont menacé de décapiter un passant, puis elles se sont réfugiées dans un coin en me voyant arriver.

Une des conséquences de ce changement de décor a fait que, sans les congères, les faux pères Noël et les arbres dépouillés des terrains vagues recouverts de décorations ridicules, j’avais l’impression d’être en vacances, bien plus qu’à l’habitude. Et lorsque je suis allé à la messe, j’ai eu le sentiment d’être moins hypocrite que traditionnellement. J’ai passé le reste de la journée à grimper pendant trois heures sur des arbres de mon quartier, afin de sauver l’un de mes chats qui s’y était hissé. »

Écrire un commentaire