compteur de visite html

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/05/2019

Matthew McBride : Frank Sinatra dans un mixeur

Matthew McBride Matthew McBride, né en 1971 à Saint-Louis, a longtemps vécu dans une ferme dans le Missouri avec son épouse et un taureau nommé Hemingway. Il s’est mis à écrire au cours des treize années qu’il a passées à travailler à la chaîne pour Chrysler à Saint-Louis. Frank Sinatra dans un mixeur, son premier roman paru en 2015, vient d’être réédité en poche.

Un braquage de banque qui laisse un mort sur le carreau, le cadavre du directeur de cette banque retrouvé chez lui dans un simulacre de suicide, c’est largement suffisant pour que la police de Saint-Louis demande l’aide de Nick Valentine, ex-flic converti en privé…

Si vous avez aimé Pulp fiction, le film de Tarentino, vous allez adorer le bouquin de Matthew McBride. Raconter les polars aux gens, c’est leur pourrir leur lecture alors je vous fais un topo rapide, il s’agit de voleurs volés par des voleurs qui se font voler ! Mené à un train d’enfer par l’écrivain, nous avons Nick Valentine un privé alcoolo vivant avec un minuscule Yorkshire nommé Frank Sinatra qui fait ponctuellement équipe avec Ron Beachy, un ex-Amish devenu policier ; un indic de Valentine, nommé Big Tony, amateur de strip-tease dans les « bars à nichons » et friand de lignes de coke, ainsi qu’une ribambelle de tocards aux ordres de Joe Parker. Tout ce beau monde cavale derrière un gros sac plein de billets et les morts jonchent les pages de ce livre, tombant comme à Gravelotte.  

C’est sanglant, voire gore parfois, mais tellement drôle que l’effroyable est gommé illico. Les situations loufoques abondent, les  remarques saugrenues fusent, « Mais comment avouer à un voisin qu’on connait à peine que deux enfoirés viennent de mettre votre chien dans un mixeur à Margarita parce qu’ils cherchaient un sac-poubelle plein d’argent volé ? »

Le roman file à toute allure, les voitures se télescopent, les flingues défouraillent, le sang gicle, le privé picole tant et plus, les strip-teaseuses agitent leurs tétons sous les yeux exorbités du public, le clébard de Nick bouffe et pisse dès que l’occasion se présente…. Bon, vous voyez le genre ?

Un excellent polar pour ceux qui aiment la rigolade et je tiens à rassurer les cœurs sensibles, Frank Sinatra va s’en sortir !

 

« Prudemment et bien à contrecœur, il jeta le sac par-dessus le rebord. Il le regarda tomber lentement puis s’écraser à terre, dans une explosion de neige et de glace. Il devrait faire le tour du bâtiment pour aller le récupérer plus tard. Il espérait simplement que personne ne le trouverait en promenant son chien. Voler de l’argent volé pour le perdre ensuite au profit d’un riverain curieux qui promène son schnauzer, il y avait là une ironie difficile à supporter. La banane fermement attachée à la ceinture, Doyle saisit le bas du balcon d’au-dessus et s’y hissa. Le godemiché lui rentra dans l’estomac alors qu’il se trémoussait. Il tenta de se rappeler pourquoi il l’avait volé. »

 

 

Matthew McBride Matthew McBride   Frank Sinatra dans un mixeur   Gallmeister Totem – 248 pages –

Traduit de l’américain par Laurent Bury

07:18 Publié dans POLARS | Tags : matthew mcbride | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook | | |

Commentaires

cela donne bien envie de rire surtout qu'en ce moment je suis plutôt morose.

Écrit par : luocine | 29/05/2019

Je pense que vous y trouverez à sourire, même les quelques scènes violentes, telles qu’elles sont racontées ici, ne vous rebuteront pas…. !

Écrit par : Le Bouquineur | 29/05/2019

Les commentaires sont fermés.