compteur de visite

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/05/2022

Eric Brown : Simulacres martiens

Eric Brown, Conan Doyle, H.G. WellsEric Brown, né en 1960 en Angleterre, est un écrivain britannique de science-fiction. Il commence à écrire en 1975 mais sa carrière ne décollera qu’à la fin des années quatre-vingt avec une succession de nouvelles dans le magazine Interzone et d'autres publications.

Simulacres martiens, un roman très court qui vient de paraître, est un pastiche des Sherlock Holmes de Conan Doyle au milieu d’une intrigue à la H.G. Wells. Moi, quand j’entends Sherlock Holmes, je dresse l’oreille et j’ai l’œil qui s’allume aussi ai-je foncé directement sur cette novella.

Londres en 1907. Depuis dix ans la Terre est sous la domination des Martiens quand Gruvlax-Xenxa-Schmee, le vice-ambassadeur de Mars en Grande-Bretagne vient réclamer l’aide de Sherlock Holmes pour élucider un mystérieux crime commis sur la Planète Rouge. La curiosité du célèbre détective et l’impossibilité de refuser ce que demande l’envahisseur entrainent Sherlock Holmes et le docteur Watson dans une aventure qui bien vite dépasse le simple crime, prenant des proportions mirobolantes…

Je ne vais pas entrer plus avant dans l’histoire, l’essentiel est dit et vous avez compris que le but de l’auteur est de nous faire sourire avec ce gentil pastiche qui s’avère très agréable à lire et assez court pour que l’on ne s’ennuie pas. Le roman s’achevant sur un rebondissement et une fin ouverte.

L’objet-livre est très soigné, le texte plaisant, bref un délicieux interlude entre deux lectures plus prenantes ou plus sérieuses. De quoi s’occuper pour une demi-journée de lecture.

 

 

« L’extraterrestre passa sous notre fenêtre et s’approcha de la porte d’entrée. Deux minutes plus tard, Mrs Hudson entrait dans nos appartements, fort agitée. « Oh, Mr Holmes ! Je sais que je ne devrais pas dire ça, étant donné que ces êtres-là dirigent tout, et qu’il vous arrive de les fréquenter… mais il y a encore un de ces machins baveux en bas – enfin… en train de monter, à présent. Il m’a dit son nom mais, grands Dieux, je n’ai trouvé aucun sens à ses bredouillements.  – Je ne serais pas surpris qu’il s’agisse de Gruvlax-Xenxa-Schmee. Soyez assez bonne pour le faire entrer, Mrs Hudson, et, si vous vouliez préparer une théière d’Earl Grey… » »

 

 

 

Eric Brown, Conan Doyle, H.G. WellsEric Brown   Simulacres martiens   Le Bélial’   - 130 pages -   

Traduit de l’anglais par Michel Pagel

Écrire un commentaire