compteur de visite html

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/10/2012

Jules Verne : Le Château des Carpathes

121017 Jules Verne Livre.jpgJe ne reviens pas sur la biographie de Jules Verne (1828-1905) écrivain français dont une grande partie des œuvres est consacrée à des romans d'aventures et de science-fiction ou d'anticipation, j’imagine qu’elle est connue de tous. Son bouquin Le Château des Carpathes a été publié en 1892 après avoir fait l’objet d’un feuilleton dans une revue.

Le roman, comme l’indique son titre, se déroule dans les Carpathes en Transylvanie. C’est déjà tout un monde mystérieux qui s’ouvre à l’esprit du lecteur moderne, la région étant célèbre pour être le lieu de villégiature préféré des vampires !

Un vieux château abandonné par Rodolphe de Gortz depuis plus de vingt ans, un berger qui un jour aperçoit une fumée s’échapper de la ruine et déjà la rumeur se répand dans le petit village de Werst, les lieux sont hantés. Un jeune homme téméraire et un toubib froussard, habitants du village, se lancent dans une expédition vers le château mais ils doivent affronter des évènements étranges ou surnaturels (selon votre sensibilité) et rebroussent chemin sans en savoir plus.

C'est à ce moment-là qu'arrive au village le jeune comte Franz de Télek. Il apprend la situation du château et est frappé par le nom de son propriétaire. L’histoire commence à se dessiner plus précisément puisqu’on apprend alors qu’il y a plusieurs années, Franz de Télek et Rodolphe de Gortz étaient tous deux amoureux à Vienne, d’une diva d’opéra,la Stilla. Celle-cidécédant sur scène, les deux hommes repoussaient l’un sur l’autre la cause de cette mort. Depuis, Franz de Télek voyageait pour oublier son amour et Rodolphe de Gorz avait disparu, jusqu’à ce que le premier se retrouve aujourd’hui dans le fief de son ennemi juré. Il décide alors d'explorer le château mais ayant réussi à y pénétrer, Franz entend et voit la Stilla chanter ! C’est alors qu’il est fait prisonnier par Rodolphe de Gortz.

Je ne vous révèle pas la fin de l’histoire mais sans trahir l’auteur, disons que l’épilogue expliquera tous les faits surnaturels et troublants qui entouraient de mystère le château. Jules Verne n’est pas le genre d’écrivain à raconter des histoires de fantômes et s’ils s’en présentent, vous pouvez être certains que ce n’en sont pas. L’étrange est toujours expliqué par une raison scientifique ou naturelle. Dans ce roman ce sont les techniques de l’image et du son qui sont explorées par Jules Verne pour créer des ambiances et des situations dramatiques, elles-mêmes ressort de l’intrigue.

Un bon roman qui sait marier les faits étranges, l’humour et les technologies nouvelles. Les faits étranges ce sont les rumeurs et les légendes nombreuses qui courent dans ces régions reculées peuplées de villageois et de bergers ; l’humour, ce sont les réactions faites de peurs ou de vantardise de certains habitants du village, quant aux technologies modernes, c’est tout le talent de l’auteur qui sait introduire dans ses œuvres les dernières inventions de son époque. 

 

« Le pont-levis était baissé. Sans même prendre le temps de réfléchir, Franz franchit le tablier branlant du pont, et mit la main sur la porte… Cette porte s’ouvrit. Franz se précipita sous la voûte obscure. Mais à peine avait-il marché quelques pas que le pont-levis se relevait avec fracas contre la poterne… Le comte Franz de Télek était prisonnier dans le château des Carpathes. »

 

 

121017 Jules Verne.jpgJules Verne  Le Château des Carpathes  Le Livre de Poche avec les illustrations de l’édition originale Hetzel

 

 

 

 

  

Les commentaires sont fermés.