Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/08/2013

La librairie Joseph Gibert à Paris

Qui s’est baladé sur le boulevard et la place Saint-Michel à Paris n’a pu manquer de remarquer ces différentes boutiques au nom de Gibert. Livres, papeterie, disques, toutes regorgent de marchandises et si je n’entre dans le magasin dédié aux disques qu’avec circonspection tant je crains pour la santé de mon compte en banque, celui consacré aux livres m’émerveille et inquiète  tout autant.

Le magasin, à l’angle du boulevard Saint-Michel et de l’Ecole de Médecine, déploie sur six niveaux un impressionnant choix de livres. Etagères pleines à craquer, tables croulant sous les piles de bouquins, livres neufs et occasions se côtoient dans une caverne d’Ali Baba qui affole le lecteur compulsif. De la BD aux romans, des guides de voyages aux livres d’art, tout est là, à portée de main. D’ailleurs, Gibert Jeune est la plus grande librairie de France en nombre d'ouvrages disponibles sur place.

Petit rappel historique. « Gibert Jeune est une librairie parisienne fondée en 1886 par Joseph Gibert, quai Saint-Michel. Issu de la séparation avec Gibert Joseph, Gibert Jeune partage avec ce groupe la même origine. Deux ans après son arrivée à Paris en 1886, Joseph Gibert ouvre une librairie boulevard Saint-Michel. Auparavant bouquiniste sur le parapet du quai Saint-Michel, l'ancien professeur de Lettres Classiques au collège Saint-Michel de Saint-Étienne, dispose dès lors d'un magasin, qui sera spécialisé dans la vente de livres scolaires d'occasion. Au moment même où Jules Ferry rend l'école gratuite et obligatoire, l'établissement prospère. En 1915 les deux fils Gibert succèdent à leur père à la tête de la librairie. Ce n'est qu'en 1929 que l'aîné, Joseph, ouvrit sa propre librairie au 30 du boulevard Saint-Michel (l'actuelle papeterie). Son cadet, Régis, conserve la librairie historique, quai Saint-Michel, qui prend alors le nom de Gibert Jeune. Gibert Jeune se développa ensuite autour de la place Saint-Michel, en étendant ses magasins sur plusieurs niveaux et en ouvrant de nouveaux espaces spécialisés à d'autres adresses. »

Certes, à l’heure d’Internet presqu’aucun livre ne peut échapper à la recherche mais personne ne peut nier le bonheur physique, retiré à fouiner dans les rayonnages de ce magasin. Immeuble ancien avec plancher en bois, salles faites de coins et recoins, clients à quatre pattes ou sur la pointe des pieds, d’un œil perçant ou le regard vague englobant l’espace pour le simple plaisir de se trouver noyés au milieu de tant d’ouvrages qui leurs sont chers ; une référence notée sur un bout de papier ou bien à l’aventure guettant le coup de cœur, les lecteurs boulimiques sont ici hors du temps et hors du monde, dans ce qui se rapproche le plus de que qu’on nomme le paradis.

Les romans d’occasion rangés avec les neufs, quand vous avez trouvé votre bonheur, vous pouvez encore faire votre choix en fonction du prix. Sur Paris, une adresse incontournable.

 

Source des photos : Le Bouquineur

 

 

gibert

gibert

 

08:47 Publié dans Les librairies | Tags : gibert | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | | |

Les commentaires sont fermés.