Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/04/2018

Mickey Spillane

Un peu comme l’Oncle Picsou qui aime se plonger dans ses pièces d’or, j’aime parfois explorer ma bibliothèque pour en faire surgir des lectures d’antan, souvenirs d’excellents moments. Aujourd’hui j’en exhume une pile de livres de poche, oubliés et prenant la poussière, mes Mickey Spillane.

Mickey Spillane, Claude MesplèdeMickey Spillane, de son vrai nom Frank Morrison Spillane, né le 9 mars 1918 à Brooklyn (New York), et mort le 17 juillet 2006 à Charleston (Caroline du Sud), est un écrivain américain, occasionnellement acteur. S’il est né à Brooklyn, c’est dans un quartier difficile d'Elizabeth dans le New Jersey qu’il passe son enfance.

Après avoir abandonné ses études en 1935 Mickey Spillane commence sa carrière d'écrivain comme rédacteur pour des magazines de mode. Il rédige ensuite des scénarios pour des comics (chez  Marvel), notamment la série du super-héros Captain America. Quelques succès le décident à rédiger également des nouvelles pour des pulps.

Mais c’est en tant qu’auteur de romans policiers qu’il entre dans la légende, grâce à son personnage de Mike Hammer, décliné dans des romans, puis des films ainsi que dans une sérié télévisée éponyme. Son premier roman policier, J'aurai ta peau, parait en 1947. Il écrit ce livre dans une tente, alors qu'il construit sa première maison. Le roman introduit le détective Mike Hammer, dont le nom n'a pas été choisi au hasard selon Claude Mesplède (Dictionnaire des littératures policières) : « Violent et brutal, le personnage cogne comme un marteau (hammer) et tue sans états d'âme. Adepte de la justice expéditive et primitive, il porte des jugements insultants sur les minorités, les intellectuels et les homosexuels. Dans les rapports avec les femmes, il est dominateur, dépourvu de délicatesse, parfois presque violeur ». J’ai lu Mickey Spillane dans la première moitié des années 70, aujourd’hui certainement que ce genre de réactions passeraient difficilement, ce qui explique qu’il soit tombé dans un oubli poli.

Spillane a aussi écrit d’autres romans et pour les coquins qui liront ce billet, en 1972, l’écrivain publie The Erection Set (Le Dogue), où sa seconde femme, le mannequin Sherri Malinou, pose nue pour la page couverture. Ce livre lui est dédié.

Plusieurs des romans de la série Mike Hammer ont été adaptés pour le cinéma : citons Kiss Me Deadly (En quatrième vitesse) en 1955 par Robert Aldrich et devenu un classique du film noir ; ou The Girl Hunters (Solo pour une blonde) en 1963 par Roy Rowland, dans celui-ci, Mickey Spillane joue le rôle de Mike Hammer !

 

Mickey Spillane, Claude Mesplède

Mickey Spillane, Claude Mesplède

 

Écrire un commentaire