Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/08/2018

Kevin Hardcastle : Dans la cage

Kevin Hardcastle, John Irving Kevin Hardcastle est un écrivain canadien né en 1980 dans l’Ontario. Dans la cage, son premier roman, vient de paraître.

Ancien champion de boxe et de free fight, Daniel a raccroché les gants après une blessure grave. Devenu soudeur, il vit aujourd'hui tranquille avec sa femme et sa fille, âgée de douze ans, dans la  petite ville de l'Ontario dont il est originaire. Touché par le chômage et réduis aux abois financièrement, il se voit contraint de bosser pour Clayton, un ancien copain d’enfance, devenu le caïd local. Ecœuré par les violences qu’on veut lui faire commettre, Daniel tente de remonter sur le ring pour se sortir de son pétrin. Mais quand ça veut pas, ça veut pas…

Je n’avais a priori, aucune raison spéciale de lire ce roman, mais comme il est vanté par John Irving, ça donne à réfléchir. Je me suis lancé mais il ne m’a fallu que quelques pages pour réaliser que je m’étais fait escroqué. Qui est l’escroc, Kevin Hardcastle qui a pondu ce navet ou John Irving qui en assure le service après-vente ? Je vous laisse juge.

Rien n’est à sauver de ce naufrage. Le scénario est d’un banal total - un brave gars pris dans les mailles d’un destin mauvais et qui tentera en vain de s’en dépatouiller – que l’écriture ne vient même pas embellir. Car en plus, c’est assez mal écrit et les dialogues sont d’une pauvreté affligeante. On boit beaucoup de bières, on se file des gnons, il y a toujours « quelque chose qui file à la lisière du bois » et tous les acteurs répètent niaisement « qu’est-ce qui cloche ? » (Inutile de vous dire que le lecteur connait la réponse depuis longtemps…)

L’écrivain et son héros pratiquent les sports de combats extrêmes, on aurait pu s’attendre à de belles pages de bravoure, riches en émotions viriles et vécues, même pas ! C’était pourtant le minimum qu’on puisse demander quand on est boxeur et qu’on se dit écrivain, or c’est plat et sans goût. L’histoire ennuie et les personnages n’ont pas de consistance. Circulez y a rien à voir.

 

« Le corps de Daniel faillit le lâcher en entendant les noms de sa femme et de sa fille. Ses mains tremblaient, alors il saisit son poing gauche dans sa paume droite et serra fort. Il inspira, inspira encore. Une plainte profonde se faufila entre ses dents. Il dut s’accroupir pour empêcher ses jambes de se dérober sous lui. Il tendit la main vers Clayton, empoigna sa chemise, l’attira à lui et écrasa son front contre le sien. Clayton essaya de le repousser en pressant la main sur son visage. Daniel toussa violemment et le relâcha. »

 

Kevin Hardcastle, John Irving Kevin Hardcastle  Dans la cage  Albin Michel – 337 pages – (Parution prévue le 29 août 2018)

Traduit de l’anglais (Canada) par Janique Jouin

 

Commentaires

Mon instinct (souvent très sûr) m'a détournée de l'histoire (et puis la boxe, bah) donc je n'ai pas donné suite à la proposition.
Et les bandeaux m'agacent.

Écrit par : k | 27/08/2018

Répondre à ce commentaire

Moi aussi les bandeaux m’agacent (j’en ai déjà parlé ici) et la boxe ne m’attirait pas spécialement… pour ma faible défense, j’ai du mal à résister à un livre gratuit car la bibliothèque de ma ville n’est pas particulièrement performante sur les nouveautés et quand elles arrivent le temps d’attente est si long que je ne sais plus pourquoi je voulais les lire quand je me suis inscrit sur la liste ! J’ajouterai que sans la caution d’Irving j’aurais laissé tomber l’offre.

Écrit par : Le Bouquineur | 27/08/2018

Ma bibli a passé commande de dizaines de livres de la RL, dans le tas il y en a plein que je veux lire, d'où ma sagesse à l'idée d'achats ou de services de presse.
Après, oui, il faut attendre, et certains lecteurs sont bien lents (enfin, à mon appréciation ^_^)

Écrit par : keisha | 27/08/2018

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire