compteur de visite

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/09/2020

Lauren Elkin : Flâneuse

Lauren Elkin, george sand, hemingway, Lauren Elkin, née en 1978,  est diplômée de Columbia University. Cette doctorante en philosophie spécialisée dans la phénoménologie et les écrivaines britanniques des années 1930 est également traductrice, essayiste, critique et journaliste. Elle écrit pour de nombreux médias, tels que The New York Times, The Guardian, Le Monde ou encore Vogue. Ses sujets sont variés et touchent à la littérature, la culture, l’art, la mode ou encore les voyages. Originaire de New-York, Lauren Elkin s’est installée à Paris en 2004.

Flâneuse (2019), sous-titré Reconquérir la ville pas à pas, est un ouvrage difficile à classer, disons qu’il oscille entre récit et essai. Pour mieux vous en faire comprendre le contenu je déroge à ma règle habituelle en débutant ce billet par un court extrait du livre :

« A mesure que je m’ouvrais aux questions relatives à la ville, j’étais également sensibilisée à tout ce qui touchait à la littérature, la politique, l’histoire des femmes, comme si l’apprentissage dans un domaine allait nécessairement de pair avec des découvertes dans l’autre. Je lisais tout, de Simone de Beauvoir à Susan Brownmiller. Prendre conscience de cette histoire parallèle m’a donné un horizon vers lequel aller. Et j’ai commencé à chercher les indices s’y rapportant, disséminés dans le monde entier. »

Lauren Elkin va nous entrainer dans plusieurs villes, New York, Venise, Tokyo et surtout Paris à différentes périodes de sa vie et de ses amours. Cités que nous ne visiterons pas comme des touristes mais par une approche historique et littéraire au travers de femmes illustres : à Londres se sera avec Virginia Woolf et le groupe de Bloomsbury, à Venise nous suivrons une artiste plasticienne Sophie Calle et à Paris, l’écrivaine Jean Rhys et son mari Hemingway, Agnès Varda la réalisatrice de cinéma et particulièrement George Sand qui occupe la plus grande place dans ce bouquin car femme d’avant-garde autant dans ses mœurs que dans son action politique (terribles pages sur le carnage de 1832 place Saint-Michel…). 

Le livre s’attache à mettre en valeur des femmes d’exception et rebelles, celles déjà citées ou encore Martha Gellhorn, journaliste correspondante de guerre en Espagne avec Robert Capa, son compagnon, le tout sous l’angle de l’Histoire, avec des passages forts intéressants (comment devenir écrivain ou bien l’ambiguïté du métier de journaliste qui même objectif, donne « sa » version des faits). Enfin, je suis tombé des nues en apprenant qu’une loi de 1800, toujours en vigueur, interdit aux femmes de porter un pantalon en public « même si personne n’en tient compte » ! (p.134)

Un livre passionnant et chiant parfois, éblouissant mais saoulant aussi de culture, du genre pointu et sûrement pas pour tout le monde.

 

Lauren Elkin, george sand, hemingway, Lauren Elkin   Flâneuse   Hoëbeke – 366 pages –

Traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Frédéric Le Berre

Commentaires

Oh mais j'avais emprunté ce l ivre à la bibli, tout pour me plaire (et à l'arrivée, je ne l'ai pas lu)

Écrit par : keisha | 11/09/2020

Répondre à ce commentaire

Bon bah vous pouvez le réserver à nouveau.....?

Écrit par : Le Bouquineur | 11/09/2020

A le feuilleter, le côté ch... comme vous dites, m'est un peu apparu, sans doute. Bien sûr que je peux l'emprunter!

Écrit par : keisha | 12/09/2020

Répondre à ce commentaire

Sûr que le terme n’est pas élégant mais il a l’avantage d’être concis et compréhensible sans tourner autour du pot ! ….. mais ce n’est qu’une partie du bouquin, d’autres sont très intéressantes. Bref, je ne peux pas vanter les mérites de cet ouvrage, chacun fera à son idée.

Écrit par : Le Bouquineur | 12/09/2020

Écrire un commentaire