Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/04/2017

Tourgueniev de Paris à Bougival

Tourgueniev, jules verne, alphonse daudet, flaubert, sand,  Ivan Sergueïevitch Tourgueniev est un écrivain, romancier, nouvelliste et dramaturge russe né en 1818 à Orel en Russie et mort en 1883 à Bougival en France. Il vit de 1838 à 1841 à Berlin avant de retourner à Saint-Pétersbourg puis de partir pour Londres et de s'installer à Paris.

De 1847 à 1850, Tourgueniev vit en France et publie beaucoup, dont le recueil Mémoires d’un chasseur et la pièce Un mois à la campagne. En 1850, il vit près de Paris dans le château de Courtavenel, propriété des Viardot, où réside Charles Gounod, l'auteur de l'opéra Faust. Il fréquente George Sand. La même année, Nicolas Ier exige le retour des Russes expatriés. Tourgueniev quitte la France et se voit retenu en Russie pendant la guerre de Crimée. Il récupère sa fille et l’envoie chez Pauline Viardot, en France, qui l’élève comme sa propre enfant.

Dans les années 1870, il vit à Paris, au second étage du 50 rue de Douai, voisin des Viardot. Il rencontre Zola (dont il publie les romans en Russie), Alphonse Daudet qu'il aide pour ses publications, Edmond de Goncourt seul (son frère Jules étant mort en cette année 1870), Jules Verne qu'il conseille pour l'élaboration de son roman Michel Strogoff publié par leur éditeur commun Pierre-Jules Hetzel. Il y rencontre aussi Flaubert, George Sand, les compositeurs Camille Saint-Saëns et Théodore Dubois. En 1875, Tourgueniev est élu vice-président au Congrès International de Littérature, aux côtés de Victor Hugo qu'il rencontre pour la première fois. À la fin des années 1870, il se fait construire une datcha à Bougival sur le même terrain que la propriété des Viardot, dans les environs de Paris. Il obtient en 1879 le titre de doctor à Oxford et l'on commence à jouer ses pièces en Europe. Il tombe gravement malade au début des années 1880, est opéré à Paris et retourne à Bougival en convalescence. Là, il dicte à Pauline Un incendie en mer et prophétise les événements de Russie.

Tourgueniev meurt d’un cancer de la colonne vertébrale particulièrement douloureux, le 3 septembre 1883 à deux heures de l’après midi en présence de Pauline et de ses enfants en son domicile, au n°16 rue de Mesmes à Bougival, et sera inhumé le 9 octobre 1883 à Saint-Pétersbourg.

Ivan Tourgueniev et Pauline Viardot :

Tourgueniev, jules verne, alphonse daudet, flaubert, sand,  L'écrivain russe Ivan Tourgueniev et Pauline Viardot cantatrice furent amis/amants plusieurs dizaines d'années, liés entre autre par leur amour pour la musique. Louis Viardot, directeur du Théâtre italien de Paris engagea Pauline en 1839 et deux ans plus tard, il l’épousait malgré l’écart d’âge de vingt ans entre eux. Il s’éprit d’elle pendant la saison 1843-1844 de l’Opéra-Italien à Saint-Pétersbourg quand il n’était encore qu’un jeune écrivain obscur et elle, déjà au faîte de la gloire à vingt-deux ans. Manœuvrant habilement, il s’infiltra dans l’intimité du couple en flattant le mari avec leur passion commune pour la chasse. Désormais il peut suivre Pauline à travers l’Europe. La guerre de 1870 va bouleverser la vie du trio mais dès 1871 elle se resserre. Tourgueniev prend un appartement rue de Douai, dans le même immeuble qu’eux et il se fait construire en 1874 une datcha à Bougival, tout près de leur Villa des Frênes ! L’amour de l’écrivain pour la cantatrice fut néanmoins douloureux, plus de souffrances et d’humiliations que de réel bonheur car elle était une diva capricieuse et despotique ayant d’autres amants et une de vie de famille à laquelle elle tenait beaucoup. Mais compensation ( ?), Tourgueniev dans son sillage, vivait dans un cadre raffiné fait d’artistes, d’écrivains et de tout ce qu’il aimait en Europe, son art et sa civilisation.  

Leurs résidences de campagne, à Bougival, séparées mais construites sur le même terrain, sont devenues des musées mais les photos y sont interdites.

Tourgueniev, jules verne, alphonse daudet, flaubert, sand,

Tourgueniev, jules verne, alphonse daudet, flaubert, sand,

Tourgueniev, jules verne, alphonse daudet, flaubert, sand,

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Photos : Le Bouquineur  Sources : Promenades littéraires dans Paris de Gilles Schlesser – Préface de Françoise Flamant pour Romans et nouvelles complets La Pléiade Tome 1 – Wikipédia –

Écrire un commentaire