Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/09/2018

Franck Thilliez : Le Manuscrit inachevé

Franck Thilliez Franck Thilliez, né en 1973 à Annecy, est un écrivain français, auteur de romans policiers et de thrillers, également scénariste (voir la série Alex Hugo, sur France2). Auteur d’une ribambelle d’ouvrages, Le Manuscrit inachevé, son dernier thriller est sorti au printemps dernier.

Dans la région de Grenoble, une voiture poursuivie par les douanes termine sa course au fond d’un ravin. Dans le coffre, le corps d’une femme, les orbites vides, les mains coupées et rassemblées dans un sac. A la station-service où a été vue la voiture pour la dernière fois, la vidéosurveillance est claire, l’homme qui conduisait n’était pas le propriétaire du véhicule et encore moins le coupable. Ailleurs dans le Nord, Léane Morgan, reine du thriller a toujours tenu sa vie privée secrète. Car sa vie, c’est un mariage dont il ne reste rien à part la villa posée au bord des dunes de la Côte d’Opale où est resté Jullian, son mari, depuis la disparition de leur fille Sarah, il y a quatre ans. Mais un appel lui annonçant son hospitalisation à la suite d’une agression va faire resurgir le pire des quatre dernières années écoulées. Il a perdu la mémoire. Et bientôt une piste apparait concernant leur fille… ?

Un thriller avec des meurtres de jeunes filles commis par un homme voire plusieurs ? Des cadavres dans un sale état ou des morceaux de corps réutilisés pour un ouvrage inavouable, autant dire que les âmes sensibles resteront à l’écart de ce roman. Quant à ceux qui s’y plongeront et qui sont venus pour ça (bah si !), ils en auront pour leur argent, de l’horrible, du dégueulasse et du répugnant, tout ce qu’un homme est capable de faire quand l’impunité et le pouvoir offrent des jeunes femmes à ses fantasmes ultimes, « Dans ces moments-là, j’ai vu la bête tapie au fond de chacun de nous… Faites sauter les barrières, la bête se libère. »

Le roman alterne deux enquêtes et les chapitres, celle menée par la police et celle de Léane Morgan sur la piste du tueur de sa fille. L’écrivain mène son affaire à un train soutenu, emberlificotant les intrigues à leur maximum avec mises en abyme (roman dans le roman d’où le titre du livre, crimes au même modus operandi que ceux décrits dans les romans de Léane), personnage amnésique (son mari) ou au contraire doté d’une mémoire d’éléphant (l’hypermnésie du flic) avec des passages intéressants d’un point de vue pathologique. L’intrigue se déplace de Berck à Grenoble, de Lyon à Reims ou Etretat… et tous les acteurs sont d’éventuels suspects sans exception aucune.

Chaque fin de chapitre nous laisse en haleine, interdisant de délaisser le livre. Dans le genre page-turner, on ne fait guère mieux, je ne l’ai pas lu, je l’ai dévoré au point (je l’avoue) d’avoir parfois survolé certains passages tant j’avais hâte d’en voir le bout. Certes il y a des invraisemblances mais on s’en fiche, d’ailleurs ça va tellement vite que ce n’est que rétroactivement qu’on en prend conscience ; il est certain aussi que c’est de la littérature sans prétentions intellectuelles mais là encore ce n’est pas le but. Même la fin est bien, alors qu’on atteint le comble du n’importe quoi !

Pour les amateurs : un thriller qui arrache et atteint parfaitement sa cible.

 

« Une espèce de raclement d’acier contre de la pierre, qui venait d’en bas. Elle n’était pas seule. – Il y a quelqu’un ? Plus un son. Le vent ? Impossible. Elle prit son courage à deux mains et s’engouffra dans les profondeurs du fort. Elle crut se rappeler qu’il y avait, au bout de cet escalier, une pièce sans fenêtre, en pierre, qui servait jadis à entreposer la nourriture des militaires. Elle stoppa net devant une photo maintenue par un clou dans le mur de droite : un portrait de Sarah, 13 ans à peine. Puis une autre, plus bas… Et encore une. Sarah partout. Les photos manquantes des albums étaient toutes là, par dizaines, accrochées à la pierre. L’antre de la folie. Un pied après l’autre, la peur chevillée au corps, elle s’enfonça plus encore. »

 

 

Franck Thilliez Franck Thilliez   Le Manuscrit inachevé   Fleuve Noir – 525 pages -

Écrire un commentaire