Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/09/2018

Angela Huth : La Vie rêvée de Virginia Fly

angela huth, Angela Huth, née en 1938 à Londres, est une écrivaine et journaliste anglaise. Après avoir quitté l'école à 16 ans pour peindre et étudier l'art en France et en Italie, elle voyage, surtout seule, à travers les Etats-Unis avant de rentrer en Angleterre pour travailler pour des journaux et des magazines. Elle a présenté des programmes de la BBC mais elle est surtout connue comme écrivain à succès. Elle a également écrit des pièces pour la radio, la télévision et le théâtre. Elle est journaliste indépendante, critique et reporter à la télévision. Elle est membre de la Société royale de littérature. La Vie rêvée de Virginia Fly (1972) paru l’an dernier, vient tout juste de ressortir en collection de poche.   

Virginia Fly, institutrice de 31 ans, toujours vierge, vit chez ses parents non loin de Londres. Bien qu’elle soit visitée régulièrement par des fantasmes sensuels, elle mène une vie particulièrement sage et solitaire, agrémentée de temps en temps par des sorties culturelles et musicales avec Hans, un professeur âgé et mélomane. « Cette fille, Virginia, donnait l’impression de ne pas être née dans le siècle qu’il fallait, une sorte de Jane Eyre au petit pied ». En fait elle attend l’homme de sa vie, Charlie, son correspondant américain depuis douze ans, qui doit venir à Londres pour la première fois, avec lequel elle s’imagine un avenir radieux…

Je ne sais pas vraiment pourquoi j’ai ouvert ce livre, toujours est-il que j’en ressorts très satisfait. Disons que j’ai été immédiatement captivé par l’écriture d’Angela Huth, un style très légèrement daté, tout en finesse et élégance. Il ne se passe pas énormément de choses dans ce roman mais jamais on ne s’ennuie, au contraire. Tout est parfaitement peint, que ce soient les personnages, les sentiments et surtout, les hésitations de Virginia. 

Si elle s’en défend, Virginia est bien la fille de ses parents, une mère très femme au foyer et un père qui règle sa vie sur les « moyennes », ni hauts, ni bas. Des vies sans relief. Virginia n’a aucune tare particulière mais elle est de celles « à qui les gens proposaient toujours une boisson chaude et non simplement un verre », elle ne craint pas particulièrement la solitude et laisse un peu le destin la conduire. Elle n’a pas de volonté réelle, certes dans ses rêves un homme vient la séduire énergiquement et ça lui plait, mais ce ne sont que fantasmes, dans la vraie vie, elle est la femme qui ne dit jamais non pour ne contrarier personne. Deux hommes abuseront de son innocence et d’espoirs gratuits, sans que Virginia en fasse un drame – et ce, grâce à l’écriture teintée d’humour de l’écrivaine. Ces deux échecs et son âge, la pousseront finalement à accepter une offre en mariage d’un homme beaucoup plus âgé qu’elle, comme une porte de sortie honorable ? Loin de l’amour fou de ses rêves, un mariage raisonné et sans conviction. D’où l’ironie du titre du roman ?

Un bon roman, élégant dans l’écriture, touchant dans son contenu.

 

« Elle se rappela avoir remarqué, quand il avait souri, un morceau de terrine de poisson coincé entre ses dents, et frémit d’horreur à l’idée que sa propre langue puisse servir d’outil pour le déloger. Non sans répulsion, elle ouvrit la bouche et laissa la langue de Charlie tâtonner, malhabile, dans la cavité. Elle eut l’impression que l’organe remplissait tout l’intérieur de sa tête. Elle allait suffoquer s’il n’arrêtait pas très vite, se dit-elle. Une façon ignominieuse de mourir. Saisie de vertige, elle se demandait comment sa mère expliquerait une telle mort à ses voisins quand Charlie, obéissant à quelque curieux timing personnel, cessa de l’embrasser. »

 

angela huth, Angela Huth   La Vie rêvée de Virginia Fly   Folio – 258 pages –

Traduit de l’anglais par Anouk Neuhoff

07:44 Publié dans Etrangers | Tags : angela huth | Lien permanent | Commentaires (2) |  Imprimer |  Facebook | | |

Commentaires

J'avais bien aimé aussi ce roman sympathique à l'humour un peu grinçant.

Écrit par : krol | 19/09/2018

Répondre à ce commentaire

Un roman qui n’a rien d’extraordinaire mais qui s’avère très agréable à lire et que je ne peux que conseiller. Sympathique, oui c’est le mot….

Écrit par : Le Bouquineur | 20/09/2018

Écrire un commentaire