compteur de visite

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/07/2022

Jean-Philippe Blondel : Un si petit monde

jean-philippe blondelJean-Philippe Blondel, né à Troyes en 1964, est un écrivain français. Tout en enseignant l'anglais dans un lycée près de Troyes depuis les années 1990, il mène en parallèle une carrière d'écrivain, en littérature générale comme en jeunesse. Un si petit monde, roman paru en 2021, vient d’être réédité en poche et c’est la suite de La Grande escapade.

Des années 70 nous passons en 1989, les enfants sont devenus des adultes, les adultes ont vieilli, le monde change à toute vitesse, le mur de Berlin s’effondre et l’empire soviétique suit le mouvement. Le petit monde du groupe scolaire Denis Diderot se cherche, ne sachant trop comment s’inclure dans cette société en pleine mutation. Janick Lorrain, aujourd’hui veuve, démissionne de son job avant d’en être virée car trop vieille, Philippe Goubert revenu d’Amérique du Sud le cœur en berne d’un amour contrarié se découvre une vocation pour l’enseignement tandis que ses parents à l’approche de la retraite sont quasi séparés, le père toujours à Paris et la mère s’ouvrant à une autre vie sexuelle etc.

J’avais bien aimé le précédent roman, là je suis tombé de ma chaise ! Quel ennui ! Je me suis flagellé tout du long pour parvenir jusqu’au bout, j’ai mis un temps fou à lire ce mince roman. Rien ne tient la route dans ce bouquin. Sous une apparente exubérance de trucs, de machins et de personnages (tant qu’on s’y perd), le livre est creux. La psychologie des acteurs peu compréhensibles : Janick et Michèle qui se mettent en ménage, c’est du grand n’importe quoi car sans explication réelle. Et de manière plus générale on a du mal à comprendre ce qui motive les actes des personnages.

Jean-Philippe Blondel pédale en roue libre, même l’humour y est faible (« Gérard Lorrain est mort d’une crise cardiaque près du lac, et tout tombe à l’eau. ») Et quand in fine je relis ce commentaire en quatrième de couverture « Un roman doublé d’une intrigue palpitante » je frôle la crise cardiaque !

 

« En fermant les yeux, elle retrouve l’odeur d’encaustique des escaliers qui menaient aux logements de fonction. Les cris des enfants dans le jardin public. Elle est prête. Elle sait que, tout à l’heure, elle cherchera les termes exacts et les dialogues qui font mouche, mais pour l’instant elle a envie de rester là, dans ces années 1970 qui semblent bien loin alors qu’on vient de s’engager dans la dernière ligne droite vers le deuxième millénaire. (…) Elle s’étonne, pourtant. Elle pensait n’avoir pas aimé ces années-là. »

 

 

jean-philippe blondelJean-Philippe Blondel   Un si petit monde   Folio  - 230 pages -        

Commentaires

C'est justement La Grande Escapade, que j'avais déjà trouvé indigent, qui m'a fait me détourner de JP Blondel. Je n'ai donc pas lu ce Un si tout petit monde, car je ne m'attendais à bien mieux que ce que tu nous en dis là.
En revanche, je me suis laissé tenter par son dernier roman, Café sans filtre, et j'y ai retrouvé tout ce que j'ai longtemps apprécié chez cet auteur. Je me permets donc de te le recommander, comme une occasion de te "réconcilier" avec l'auteur

Écrit par : Autist Reading | 22/07/2022

Répondre à ce commentaire

Je ne suis pas fâché avec l’écrivain car j’ai lu plusieurs de ses romans avec beaucoup de plaisir. Par contre c’est bien pourquoi je suis particulièrement énervé contre ce bouquin car il est franchement très mauvais !!!!
Merci pour le conseil, je le note, à suivre… ?

Écrit par : Le Bouquineur | 22/07/2022

J'avais lu La grande escapade avec le sourire, car il me rappelait mon enfance en logement de fonction d'enseignant... mais je ne poursuivrai pas avec celui-ci, ton avis en rejoignant d'autres dans la même tonalité.
Par contre, Café sans filtre est effectivement un bon cru !

Écrit par : Kathel | 22/07/2022

Répondre à ce commentaire

Je constate que nous sommes sur la même longueur d’onde et je note avec intérêt que toi aussi tu me conseilles « Café sans filtre ». Si l’occasion se présente, il n’est pas (encore ?) à la bibliothèque de la ville, je n’hésiterai pas !

Écrit par : Le Bouquineur | 23/07/2022

Écrire un commentaire