compteur de visite

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/08/2022

Deon Meyer : La Femme au manteau bleu

Deon Meyer, Donna TarttDeon Meyer, né en 1958 à Paarl en Afrique du Sud, est scénariste, réalisateur et auteur de romans policiers. Il écrit en afrikaans. Après ses études, il travaille comme journaliste et correspondant de presse, puis rédacteur en publicité. Roman paru en 2021, La Femme au manteau bleu vient d’être réédité en poche.

Le corps nu soigneusement lavé à l’eau de Javel d’une femme est découvert dans la campagne à quelques kilomètre du Cap. Benny Griessel et Vaughn Cupido de la brigade criminelle mènent l’enquête. Bien vite ils découvrent que c’est une Américaine spécialiste de la peinture Flamande qui travaillait, il y a peu encore, pour une société recherchant les œuvres d’art disparues.

Il y a des romans, je me demande toujours pourquoi ils existent ? A une époque où il n’est question que d’écologie et de chasse au gaspi…

Il ne se passe absolument rien dans ce polar, c’en est même un tour de force assez remarquable ! Nos deux rigolos, Benny et Vaughn (« Deux flics légendaires, le doux et l’amer ») suivent leur petit bonhomme de chemin et finissent par clore avec succès l’enquête. Aucunes fausses pistes ou embrouilles qui titillent l’esprit du lecteur l’incitant à participer mentalement à la résolution de l’affaire ; aucune violence, je ne sais même plus si un flingue est dégainé. Rien, que dalle. Le suspense absent est en congés avant même d’ouvrir le roman.

En fin de compte il est question d’un tableau inconnu de Carel Fabritius (1622-1654) peintre néerlandais, ce même peintre au cœur du roman Le Chardonneret de Donna Tartt, seul point mémorable de ce minuscule roman, dans tous les sens du terme. Par ce livre Don Meyer pose la question qui revient de temps à autre dans l’actualité, les œuvres d’art doivent-elles rester dans leur pays de cœur ou partir vers d’autres cieux pour satisfaire des intérêts commerciaux ? Question ni développée, ni solutionnée ici.

Bof !

 

« En fait c’est un grand soulagement quelque part, déclare-t-elle. Au moins je sais maintenant ce qu’elle était en train de faire. Si elle croyait à ce tableau de Fabritius, c’est qu’il y avait de très, très fortes chances qu’il existe. Voyez-vous, toute cette période, le baroque, l’âge d’or des Pays-Bas… Elle était l’un des meilleurs experts en la matière. Surtout s’agissant d’œuvres perdues… Et… Elle n’aurait jamais… Je ne pense pas qu’elle aurait inventé un tableau. »

 

 

Deon Meyer, Donna TarttDeon Meyer   La Femme au manteau bleu   Folio  - 164 pages -  

Traduit de l’afrikaans par Georges Lory

Commentaires

J'ai lu deux ou trois romans de Deon Meyer, mieux que celui-ci, apparemment, que tu n'es pas le seul à l'avoir trouvé très très léger...

Écrit par : Kathel | 07/08/2022

Répondre à ce commentaire

Je n’ai que peu d’expériences avec cet écrivain car même si j’ai déjà lu mieux chez lui, ce n’est pas un écrivain pour moi… Je ne lui conteste pas son talent mais j’ai du mal à savoir où il se situe !?

Écrit par : Le Bouquineur | 07/08/2022

Écrire un commentaire