compteur de visite

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31/07/2020

Ray Bradbury : La Fusée

Ray bradburyRaymond Douglas Bradbury dit Ray Bradbury, né le 22 août 1920 à Waukegan dans l’Illinois et mort en 2012 à Los Angeles en Californie, est un écrivain américain, référence du genre de l’anticipation. Il est particulièrement connu pour ses Chroniques martiennes (1950) et surtout Fahrenheit 451 (1953) adapté au cinéma par François Truffaut. Pour fêter le centenaire de sa naissance, ce petit recueil de cinq nouvelles - extraites de L’Homme illustré (1954) - vient de paraître pour permettre à ceux qui ne l’ont jamais lu de faire connaissance.

Les cinq textes sont de véritables petits bijoux mais pour ne pas trop déflorer votre plaisir à les lire, je n’en évoquerais que deux ayant un vague lien commun, à savoir la famille.

L’Homme de l’espace : un pilote de fusée, régulièrement parti pour des missions de plusieurs mois est partagé entre sa passion dévorante pour l’espace et l’amour pour sa femme et son fils. Le père et la mère, chacun à leur manière, usent de stratagèmes psychologiques pour vivre avec leur souffrance. C’est extrêmement émouvant. Dans La Fusée, le texte donnant son tire au recueil, c’est un pauvre entrepreneur qui rêve d’aller dans l’espace mais le voyage coûte beaucoup trop cher. Par un subterfuge habile autant qu’inventif, il offrira ce voyage à ses enfants, un souvenir qui leur fera une vie entière. L’homme se nomme Bodoni dans la nouvelle, un nom à la consonance italienne pour un personnage qu’aurait parfaitement incarné le célèbre acteur Roberto Benigni !

Les autres nouvelles sont plus dans la veine, angoissante et étouffante…

Le bouquin est excellent, très court, fidèle à la tradition de cette délicieuse collection à 2 euros chez Folio qui permet « d’essayer » un écrivain pour ceux qui ne le connaissent pas.  

 

« - Moi, je préfère regarder les fusées. J’étais enfant quand elles ont commencé à voler. Il y a quatre-vingts ans de cela et je ne suis jamais monté dedans. – Un jour, moi, j’y monterai.  – Tu es fou ! s’écria Bramente. Tu n’iras jamais. C’est un monde fait pour les riches. Il secoua sa tête grise, perdu dans ses souvenirs. « Quand j’étais jeune, ils ont écrit en lettres de feu : LE MONDE DU FUTUR ! Science, Confort et Nouveautés pour tous ! Ah, ah ! Quatre-vingts ans. Le Futur c’est Aujourd’hui ! Est-ce que nous prenons les fusées ? Non. Nous continuons à vivre dans des taudis, comme nos ancêtres… - Mes fils, peut-être…, dit Bodoni. »

 

 

Ray bradburyRay Bradbury   La Fusée et autres nouvelles   Folio – 120 pages –

Traduction de l’anglais (Etats-Unis) par Constantin Andronikov revue par Brigitte Mariot

 

07:00 Publié dans NOUVELLES, SF | Tags : ray bradbury | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |